Etirements

Étirements

On ne m'a encore jamais demandé de coaching particulier pour des étirements uniquement. Et pourtant la tendinite est une des premières causes d'arrêt du sport :

  • Syndrôme de l'essuie-glace chez le coureur (tendinite du tenseur du fascia lata),
  • Tendinite de la pâte d'oie (muscle coutûrier),
  • Tennis elbow chez le tennisman ou pratiquant de musculation (tendinite du coude),
  • Pubalgie (tendinite des muscles du pubis) chez le footballeur, le rugbyman, le coureur sur terrain dûr,
  • Tendinite du tendon rotulien ou quadricipital chez le coureur, le squateur, les sports de course (football etc)...
  • Tendinite du psoas induisant des douleurs lombaires très intenses, voire une lombo-sciatalgie chronique (je vous reparlerai de ce fameux psoas dans mes articles de blog),
  • Syndrôme de la sciatique tronquée : tendinite du muscle pyramidal, le muscle le plus profond des fessiers, qui lorsqu'il est tendu et raide, appuie sur le passage du nerf sciatique, engendrant la même douleur qu'une sciatique.
  • et enfin tendinite de la coiffe des rotateurs (épaule) avec risque de syndrôme neuro-algo-dystrophie.

        Je donne des cours collectifs de stretching de 45 minutes depuis 10 ans. Je vous assure que cette discipline est très efficace pour gagner en souplesse, en sérénité. Elle permet de mieux prendre conscience de son schéma corporel. Tous les muscles sont étirés, du bas vers le haut du corps, en superficie et en profondeur.

      Après chaque séance de coaching, la phase d'étirements est indispensable à titre préventif, pour éviter les risques de tendinite ou d'accident lors de la pratique comme les déchirures musculaires ou les claquages. Ces accidents ont facilement lieu chez les sujets raides.

        En fin de séance j'étire uniquement les muscles toniques tels que les ischio-jambiers, les adducteurs, le muscle pyramidal, et bien-sûr le psoas, pour soulager les maux de dos éventuels.

          J'étire également les gros groupes musculaires puissants du haut du corps que sont le dos, les trapèzes et les pectoraux, pour soulager les tensions au niveau de la nuque et maintenir voire développer la mobilité de l'épaule et le volume de cage thoracique. Sur le long terme, la respiration est dynamisée, le volume inspiratoire augmente, et l'essoufflement pendant l'effort physique diminue.

Ainsi, rien n'est fait au hasard et je n'ai jamais eu aucune blessure lors de mes coachings .

Leslie Coaching